0

Retrouvez toutes nos actualités

Actualités

LES LIEUX PITTORESQUES DE RENNES À DÉCOUVRIR AU FIL DES RUES

L’histoire secrète et surprenante de Rennes est écrite au fil des rues et des places où se cachent de véritables joyaux architecturaux ou du patrimoine de la capitale bretonne souvent insolites et pittoresques. Notre agence immobilière de Rennes vous emmène aujourd’hui faire un tour dans ces lieux si particuliers.

LA FAC DE SCIENCES ÉCONOMIQUES DE LA PLACE HOCHE

Construit par le précurseur de l’utilisation du fer en architecture, l’ancien Grand séminaire de Rennes construit en 1875 est l’œuvre de l’architecte Henri Labrouste.

À l’image de la tour Eiffel construite 20 ans plus tard par Gustave Bonickhausen dit Eiffel, ce chef-d’œuvre de l’architecture du 19e siècle fait la part belle aux imposantes poutrelles métalliques.

La Faculté des sciences économiques de Rennes s’est invitée dans ces lieux aussi étonnants qu’emblématiques.

LE GISANT DE LA RUE SAINT-MALO

Lors d’un essayage de vêtements dans une boutique punk de la rue Saint-Malo, une étudiante en histoire de l’art découvrit dans l’arrière-boutique reconvertie en cabine d’essayage un magnifique gisant dont les origines avaient été oubliées.

La découverte fut identifiée par le musée de Bretagne comme étant à l’effigie de Jean de Vaunoise, l’archevêque de Dol, en 1188. En effet, un antiquaire qui occupait précédemment les lieux avait stocké le gisant dans l’arrière-boutique après en avoir fait l’acquisition en1965 à l’abbaye de Montfort-sur-Meu.

Le musée de Bretagne finit par récupérer cette pièce exceptionnelle après un an et demi de tractations pendant lesquelles le gisant faillit partir aux États-Unis.

LE GIBET DE LA PLACE DES LICES

Lieu incontournable et très fréquenté, les Rennais se donnent très souvent rendez-vous sous l’horloge de la place des Lices avant d’aller boire un verre ou de prendre un repas dans un des bars et restaurants dont regorge le quartier.

Pourtant, ce lieu avait auparavant sinistre réputation car un gibet où les condamnés étaient exécutés avait trôné au milieu de la place jusqu’au 18e siècle. Hasard ou ironie, les suppliciés devaient emprunter la rue des Innocents pour s’y rendre et subir leur châtiment comme un premier pas vers le purgatoire.

LES DRÔLES DE MAISONS DE LA RUE DE PENHOËT

Au numéro 10 de la rue de Penhoët se trouve la maison ayant la façade la plus étroite de Rennes. Cette maison du 17e siècle possède une façade à pans de bois dont la largeur mesure moins de deux mètres.

À côté de cette maison atypique se trouve une autre maison dont la façade est à peine plus large et qui a la particularité d’arborer une mosaïque célèbre, œuvre de l’artiste d’art urbain Invaders.

LES MAISONS PENCHÉES DE LA PLACE DU CHAMP-JACQUET

Les maisons de la place du Champ-Jacquet sont connues pour leurs façades à pans de bois qui ressemble à un tableau de Van Gogh. Comme prises d’ébriété, elles penchent dans toutes les directions, collées les unes aux autres, et semblent prêtes à tomber au premier coup de vent.

Mais elles reposent contre le rempart médiéval du 17e siècle qui leur sert d’assise solide. Et même si elles ont perdu un peu de leur superbe après le percement au 19e siècle de la rue Leperdit, elles sont là pour rester encore longtemps.

En savoir plus :

Ces actus peuvent aussi vous intéresser

L’attestation de financement devient indispensable à Rennes

À Rennes, l'attestation de financement préalable est devenue essentielle pour acheteurs et vendeu...

Devenir propriétaire à Rennes : comment optimiser votre budget

Des astuces concrètes pour les locataires qui souhaitent gérer leur budget de manière efficace po...

PTZ 2024 : les nouveautés à connaître

Le PTZ 2024 introduit des changements clés, élargissant l'éligibilité et ajustant les types de lo...