0

Retrouvez toutes nos actualités

Actualités

Rennes et les réformes immobilières de 2024

2024 marque un tournant décisif dans le développement du marché immobilier français, avec l'introduction de plusieurs réformes et mesures impactant tant les acheteurs que les propriétaires. Parmi ces changements, on note la révision du Prêt à Taux Zéro (PTZ) et des modifications dans les programmes d'aide à la rénovation, tels que MaPrimeRénov, signalant une évolution notable dans les politiques de logement.

 

De plus, des révisions dans la fiscalité et la réglementation, notamment en ce qui concerne le dispositif Pinel et le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE), transforment le panorama du marché immobilier. Notre agence immobilière à Rennes fait le point sur ces changements, en mettant en avant leurs impacts sur les différents intervenants du secteur immobilier.

 

Amélioration du Prêt à Taux Zéro (PTZ) en 2024

 

En 2024, le Prêt à Taux Zéro (PTZ) connaît d'importantes modifications, et il va faciliter l’accès à la propriété pour de nombreux Français. Ces changements sont pensés pour adapter le PTZ aux réalités actuelles du marché immobilier et cibler plus efficacement les ménages à revenus modestes.

 

Dès cette année, le PTZ se concentrera exclusivement sur l'achat de logements en copropriété, excluant désormais la construction de maisons individuelles neuves. Cette orientation vise à encourager un urbanisme durable et à densifier les zones urbaines. Pour les biens neufs, le PTZ est limité aux zones de forte demande (zones A bis, A et B1). Pour les biens anciens, il est maintenu mais seulement pour ceux nécessitant d'importants travaux de rénovation dans les zones moins demandées (zones B2 et C).

 

Les modifications apportées comprennent aussi :

  • Une actualisation des plafonds de revenus : Les critères de revenus pour l'éligibilité au PTZ ont été ajustés pour favoriser les ménages à faibles revenus.
  • Une révision des quotités de prêt : Le pourcentage du coût total du logement pouvant être couvert par le PTZ a été réévalué, passant à 50% pour les ménages les plus modestes (contre 40% précédemment) et instaurant un "mini-PTZ" de 20% pour les ménages plus aisés.
  • Une augmentation du montant maximal : Le plafond du PTZ devrait être relevé de 80.000 à 100.000 euros, en attente de confirmation officielle par décret.

 

Ces ajustements du PTZ en 2024 représentent une étape significative, visant à rendre le marché immobilier plus accessible et à promouvoir un développement urbain écologiquement responsable.

 

Vous avez un projet immobilier à Rennes ? Contactez-nous !Top of Form

 

Mise à jour de MaPrimeRénov et lancement de nouvelles subventions pour la rénovation en 2024

 

L'année 2024 marque une évolution significative dans le domaine des aides à la rénovation énergétique, avec une refonte majeure de MaPrimeRénov. Cette aide, désormais plus ciblée, se concentre sur des projets visant à améliorer l'efficacité énergétique des logements. Les financements de MaPrimeRénov sont principalement orientés vers :

  • L'installation de systèmes de chauffage écologiques, tels que les pompes à chaleur et les poêles à granulés, ainsi que d'autres technologies vertes.
  • Les rénovations globales visant à élever la classe énergétique d'une habitation d'au moins deux niveaux selon le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE). Pour ce faire, il est requis de faire appel à un accompagnateur certifié "Mon Accompagnateur Rénov’".

 

En outre, deux nouvelles aides sont introduites :

  • MaPrimeAdapt : Cette subvention est destinée à rendre les logements plus accessibles pour les personnes âgées ou handicapées, couvrant jusqu'à 70% des coûts des travaux nécessaires.
  • Ma Prime logement décent : Succédant aux aides "Habiter sain" et "Habiter serein" de l'Anah, cette nouvelle subvention se focalise sur la rénovation de logements insalubres, offrant une aide pouvant atteindre 80% des dépenses pour les ménages très modestes.

 

Ces mesures témoignent de la volonté du gouvernement de favoriser un habitat plus vert, accessible et salubre, en réponse aux enjeux environnementaux et sociaux contemporains.

 

Modifications fiscales et réglementaires dans le secteur immobilier en 2024

 

2024 marque une période de changements importants dans le cadre fiscal et réglementaire de l'immobilier, impactant autant les investisseurs que les propriétaires. Ces ajustements répondent aux nouvelles nécessités économiques et écologiques.

 

Un des changements majeurs concerne le dispositif Pinel, qui connaît une diminution de ses avantages fiscaux. Les taux de réduction d'impôt associés aux engagements de location ont été revus à la baisse, diminuant l'attrait fiscal pour les investissements locatifs récents. Cette initiative vise à rééquilibrer le marché immobilier.

 

Parmi les autres modifications notables, on trouve :

  • La mise en place obligatoire d'un Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) collectif pour les copropriétés de plus de 200 lots, y compris les parties communes, avec une extension envisagée pour les plus petites copropriétés à l'avenir.
  • L'exigence pour les copropriétés de 51 à 200 lots d'élaborer un Plan Pluriannuel de Travaux (PPT), déjà en vigueur pour celles de plus de 200 lots. Ce plan, prévu sur 10 ans, se concentre sur les travaux d'amélioration énergétique.

Ces révisions fiscales et réglementaires sont essentielles pour comprendre le marché immobilier en 2024, visant à promouvoir un secteur immobilier plus respectueux de l'environnement et durable, tout en ajustant les incitations fiscales aux objectifs actuels de la politique du logement.

 

Conclusion

 

Les évolutions survenues dans le marché immobilier en 2024, allant de la révision du Prêt à Taux Zéro à la transformation des aides à la rénovation, en passant par les révisions fiscales et réglementaires, représentent un tournant significatif pour le secteur. Ces modifications répondent aux enjeux actuels, notamment la nécessité d'un logement plus durable, accessible et énergétiquement efficace.

 

Pour les acteurs du marché immobilier, comme les agences PGA, comprendre et s'adapter à ces changements est fondamental. Ces évolutions ouvrent de nouvelles opportunités, tout en posant des défis en termes de conformité et de stratégie d'investissement. En restant informés et en anticipant, les professionnels de l'immobilier peuvent non seulement prospérer dans ce contexte en mutation, mais aussi jouer un rôle clé dans le développement d'un marché immobilier plus responsable et adapté aux exigences futures.

 

Vous avez un projet immobilier à Rennes ? Contactez-nous !

Ces actus peuvent aussi vous intéresser

EN 2022, LES TAUX DEVRAIENT ATTEINDRE 2 À 3 % SELON LE GOUVERNEUR DE LA BANQUE DE FRANCE

Selon le directeur de la banque de France, les taux de crédits immobiliers devraient croître en 2...

LE TÉLÉTRAVAIL À RENNES MÉTROPOLE RISQUE DE RÉDUIRE LA SURFACE DE BUREAUX UTILISÉE

Ces deux dernières années, de nombreux sont les Français sont venus acheter un appartement à Renn...

De l’enceinte médiévale aux Portes mordelaises

L’histoire des remparts de Rennes remonte à l’Antiquité et ceux-ci étaient matérialisés à l’époqu...