0

Retrouvez toutes nos actualités

Actualités

Le parc du Thabor, un lieu incontournable à Rennes

Notre agence immobilière de Rennes vous parle aujourd’hui du magnifique parc de Thabor. Ancien parc abbatial situé au cœur de Rennes, il s’étend sur une superficie de dix hectares et propose des spectacles et des concerts tout au long de l’année à ses visiteurs.

Un parc dont la trace remonte à l’époque gallo-romaine

Le nom de mont Thabor, qui correspond au lieu de transfiguration du Christ en Galilée, a été donné à ce point culminant de la ville par les moines qui s’y installèrent au début du premier millénaire sur une ancienne nécropole gallo-romaine.

Au 6e siècle, l’évêque de Rennes, Saint Melaine, fonda une abbaye et des jardins abbatiaux d’une superficie de 10 hectares - identique à la surface actuelle du parc - qui furent aménagés par les moines. Des fermages dépendant de l’abbaye furent créés à la périphérie du parc à l’emplacement de la rue de la Palestine. L’abbaye fut vandalisée par les Vikings qui dérobèrent tout ce qui avait de la valeur.

Les moines permirent aux seuls hommes de se rendre dans les magnifiques jardins du parc du Thabor au milieu du 18e siècle. Mais, au cours de la Révolution française, les biens du clergé et l’abbaye furent saisis par les révolutionnaires et devinrent propriétés de la commune.

Au 19e siècle, le parc du Thabor ne disposait pas du statut de jardin public bien qu’étant ouvert à tous les visiteurs. Le jardin botanique fut créé à cette époque et utilisé comme lieu d’études par les élèves de la faculté de médecine et les étudiants en botanique et des professeurs renommés s’évertuaient à y classifier des espèces et essences rares. Même si les vergers étaient encore exploités à cette période, l’usage du jardin était alors essentiellement scientifique.

C’est au milieu du Second Empire que le parc fut aménagé à la demande de la ville dans sa forme actuelle par Denis Bühler. En effet, Napoléon III, de retour de son exil en Angleterre où il fut émerveillé par les jardins à l’anglaise, fit créer des parcs immenses dans les grandes villes françaises.

Des jardins à la française et à l’anglaise aménagés par la ville viendront compléter ensuite le jardin botanique. La grande prairie située centrale est donc bordée par le Carré Duguesclin, les jardins à la française et à l’anglaise, des serres, une roseraie, et pour finir le jardin botanique.

Des sculptures classiques de Charles Lenoir et de ses élèves et des décors variés vinrent agrémenter les jardins à la fin du 19e siècle.

Certains aménagements furent réalisés au 20e siècle comme le kiosque à musique, la volière imaginée par les frères Bühler, le jardin des Catherinettes en lieu et place de la congrégation religieuse et la remise en eau des fontaines et des cascades.

Toute l’année, des concerts et des spectacles sont proposés aux visiteurs

Lorsque l’on vient à Rennes, le parc du Thabor est un lieu à ne pas manquer. Le printemps et l’été, le visiteur pourra profiter de la fraicheur des ombrages et observer les plantes et les fleurs qui poussent à profusion dans les jardins.

Des expositions, des animations, des festivals et des concerts y sont donnés toute l’année dans un cadre exceptionnel. Un manège et des jeux en plein air sont à la disposition des enfants non loin de la magnifique terrasse du bar-restaurant.

 

En  savoir plus :

 

Ces actus peuvent aussi vous intéresser

Dernière chance pour investir en Pinel à Rennes en 2024

Profitez de la dernière ligne droite du dispositif Pinel pour optimiser votre investissement loca...

Comprendre la chute des prix immobiliers en 2023

2023 a vu les prix immobiliers chuter de manière inédite. Quelles sont les leçons à tirer et comm...

Quel avenir pour les meublés de tourisme à Rennes en 2024 ?

Analyse des changements législatifs et fiscaux affectant les meublés de tourisme en 2024 : enjeux...