0

Retrouvez toutes nos actualités

Actualités

L'immobilier neuf enregistre un ralentissement

Notre agence immobilière de Rennes fait le point aujourd’hui sur le marché de l’immobilier neuf en France. Les ventes de logements neufs diminuent fortement sous le double effet des prix qui continuent d’augmenter et des difficultés croissantes que rencontrent les foyers pour obtenir un accord de prêt.

Les réservations et les ventes de logements neufs en baisse depuis 2016

D’après les chiffres publiés par le ministère de la Transition écologique, le marché immobilier neuf est en net repli en 2022. En effet, au deuxième trimestre, le nombre de logements neufs vendus en France a diminué par rapport à celui de 2021 et est inférieur au nombre de ventes constatées avant la pandémie.

Depuis un an, le nombre de nouvelles commercialisations a diminué de 11,7 % avec 28 733 logements mis sur le marché. Les maisons individuelles ont enregistré la baisse la plus importante, même si l’impact de ce fléchissement reste limité dans la mesure où elles représentent moins de 10 % du nombre total des mises en vente et des réservations de logements neufs.

Depuis leur dernier pic de 2016, le nombre de mises en vente et de réservations de logements neufs a diminué continuellement tout en restant en moyenne à un niveau supérieur à celui enregistré entre 2007 et 2015.

La hausse des prix de l’énergie et des matières premières impacte les prix

D’après les chiffres de la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises (Capeb), le prix des matériaux a augmenté de plus de 18 % entre janvier et avril. Ceux de l'énergie ne sont pas en reste et ont flambé depuis un an.

Cette augmentation des prix des matériaux et de l’énergie se répercute sur les prix moyens de vente avec une hausse de 4,9 % pour les appartements et de 5,2 % pour les maisons.

Le prix moyen au mètre carré pour les appartements neufs atteint 4 621 €.

Pèsent également sur les prix de vente du neuf:

  • Les nouvelles normes environnementales de construction depuis l’entrée en vigueur de la RE2020 le 1er janvier 2022,
  • L’augmentation de la pression sur le foncier dont l'objectif est de limiter l'artificialisation des sols.

C’est majoritairement dans les zones les plus tendues comme la frontière suisse, l'Île-de-France et la Côte d'Azur où l’on observe une baisse importante des ventes. Dans les zones moins tendues et notamment hors des villes de plus de 50 000 habitants, l'offre continue d’augmenter. Mais les volumes restent très faibles car le marché est principalement concentré sur les grandes agglomérations et les zones tendues.

De plus, à l’ensemble de ces phénomènes baissiers vient s’ajouter la remontée rapide des taux d'intérêt depuis le début de l’année qui s’est accélérée cet été et qui a perturbé l'accès aux crédits. Environ 13,5 % des réservations ont été annulées par les acquéreurs pour refus de prêt. Par rapport à la même période de 2021, le nombre d’annulations a crû de 2,1 points.

Voici le contenu de votre actualité !

 

En savoir plus :

Ces actus peuvent aussi vous intéresser

Vendez votre bien immobilier à Rennes avec notre agence

Découvrez dans notre article informatif toutes les informations relatives aux frais d'agence immo...

8 astuces pour accélérer la vente de votre bien immobilier

Votre vente immobilière prend plus de temps que prévu ? PGA Immobilier vous propose des conseils ...

Quels sont les recours en cas de travaux mal réalisés ?

Les recours pour les propriétaires en cas de travaux mal réalisés : les aspects juridiques, les r...