0

Retrouvez toutes nos actualités

Actualités

Immobilier à Rennes : le marché semble se stabiliser

Depuis quelques mois, notre agence immobilière à Rennes observe une régulation naturelle du marché immobilier s'opère à Rennes, un phénomène qui, loin de nous troubler, est plutôt perçu comme une évolution logique. En effet, des secteurs auparavant pris d'assaut connaissent désormais un rythme de transactions plus normal, accompagné d'une baisse quasiment généralisée des ventes. « Nous observons un fléchissement du nombre de transactions, ce qui permet de reconstituer les stocks. Les acheteurs peuvent ainsi se positionner sur le bien qui leur correspond le mieux », explique François-Eric Paulet, président de la Chambre des notaires d’Ille-et-Vilaine.

 

Ce climat rééquilibré du marché immobilier semble avoir des conséquences sur les propriétaires qui avaient des ambitions de vente à des prix élevés. Ces derniers rencontrent aujourd'hui des difficultés à obtenir des prix forts pour des biens qui présentent des défauts, ont une faible performance énergétique ou qui ne correspondent pas exactement aux attentes des acheteurs.

 

Le ralentissement de l'activité est appuyé par des chiffres qui montrent une diminution des transactions en Ille-et-Vilaine de 7% pour les appartements anciens et de 13% pour les maisons au cours de la dernière année, selon les notaires du département. Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette tendance : une conjoncture économique incertaine, le coût élevé de l'énergie, ainsi qu'un accès au crédit qui se durcit.

 

Cependant, malgré un léger ralentissement, le marché immobilier à Rennes conserve une certaine stabilité, offrant toujours des opportunités pour les acheteurs. Les jeunes ménages continuent d’être séduits par le dynamisme économique et social de la ville.

 

L’immobilier à Rennes face aux passoires thermiques

 

A Rennes, les prix immobiliers restent stables pour le moment, et les acquéreurs sont toujours présents. Ils sont souvent jeunes – un quart des acheteurs dans l'ancien ont moins de 30 ans – majoritairement cadres supérieurs (42 %) et résidents de Bretagne. Pour les investisseurs, les 70 000 étudiants de la ville garantissent un bassin de locataires potentiels, et la colocation est de plus en plus populaire parmi les étudiants et les jeunes travailleurs. 

 

Cependant, trouver un logement dans la métropole est souvent un défi. Le système de location de courte durée est notamment pointé du doigt, car il permet aux propriétaires de générer des revenus significatifs avec moins de contraintes, mais est également accusé de déséquilibrer le marché.

 

Ce phénomène n'est pas récent, mais la mise en place du nouveau Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) a amplifié la situation. Rennes, ville historique, a en effet de nombreux bâtiments qui ne sont pas aux normes énergétiques actuelles. La métropole compte 12 % de logements classés F ou G, soit environ 28 000 logements.

 

La nouvelle loi, en interdisant à terme la location de tels biens, pourrait mettre une pression accrue sur les propriétaires qui n'ont pas toujours les moyens d'entreprendre des travaux de rénovation coûteux. Cela pourrait les inciter à opter pour la location de courte durée, qui n'est actuellement pas soumise à cette obligation de classement, aggravant ainsi le problème de logement.

 

La nécessité de réhabiliter la plupart des immeubles du centre de Rennes est évidente, mais cela doit se faire en tenant compte des contraintes spécifiques, notamment pour les bâtiments classés.

 

Nathalie Appéré, maire de la ville, est bien consciente du problème. Selon elle, il est essentiel d'éradiquer les "passoires thermiques". C'est un enjeu environnemental, mais aussi d'égalité sociale. Ces logements, souvent occupés par des étudiants et des ménages modestes, ont généralement des loyers et des charges élevés, tout en étant très difficiles à chauffer. 

 

Les logements classés E, F et G, qui devront disparaître d'ici à 2034, représentent 70 % du parc locatif privé du centre ancien. La loi actuelle exempte les logements de courte durée, comme les Airbnb, de cette obligation, et le risque que ces "passoires thermiques" soient transformées en meublés touristiques est réel.

 

Pour répondre à ce défi, la Métropole envisage de réglementer ces logements et prévoit de soutenir les propriétaires prêts à les rénover. Elle propose notamment un accompagnement personnalisé, une prime à l'audit énergétique et une prime énergie, qui peuvent être cumulés avec les aides de l'Agence nationale de l'habitat (Anah).

 

Le défi de la densification et l'accès au logement pour les classes moyennes

 

Rennes est une ville en pleine croissance. Selon une projection de l'Insee, la métropole prévoit d'accueillir 100 000 habitants supplémentaires d'ici 2040. Pour les loger, il sera nécessaire de relever deux défis majeurs : trouver des terrains pour construire les 65 000 logements prévus par le Plan Local d'Urbanisme (PLU) et rendre ces nouveaux logements accessibles aux classes moyennes.

 

La ville de Rennes a pour ambition de se reconstruire sur elle-même, une stratégie qui suscite souvent l'indignation parmi les résidents qui sont réticents à une densification urbaine et à ériger des immeubles de grande hauteur. De plus, le processus de gentrification du centre-ville pousse les classes moyennes à chercher refuge au-delà du périphérique de la ville, dans l'espoir d'acheter une maison avec jardin. Cependant, ce rêve pourrait être de plus en plus difficile à réaliser face à la crise énergétique actuelle et à la nécessité de préserver les espaces verts et les terres agricoles.

 

L'enjeu est donc de trouver un équilibre entre le développement nécessaire pour accueillir la croissance démographique prévue et la préservation de la qualité de vie et de l'environnement qui font de Rennes une ville attractive. Il s'agit également de maintenir une mixité sociale et économique en assurant l'accessibilité du logement pour toutes les classes de la population.

 

Dans ce contexte de changement et de défis, notre agence immobilière à Rennes se tient à votre disposition pour vous conseiller et vous accompagner dans vos projets immobiliers. N'hésitez pas à nous contacter pour bénéficier de nos services personnalisés et de notre connaissance approfondie de la dynamique immobilière rennaise.

 

À lire aussi :

Ces actus peuvent aussi vous intéresser

Guide pratique pour obtenir le financement d'un bien immobilier

PGA Immobilier propose un guide pratique pour faciliter le financement de votre nouvelle propriét...

Taux d'usure : Une montée en flèche qui restreint l'accès au crédit

En août 2023, le taux d'usure a atteint un pic de 5,33%, impactant l'accès au crédit et, par cons...

Les mesures gouvernementales pour la crise du logement

Notre agence immobilière à Rennes vous informe des mesures mises en place par le gouvernement pou...