La bonne santé du marché du très haut de gamme en France depuis 2017 est lié, au-delà d’un possible « effet Macron », aux taux de prêt très bas qui soutiennent la dynamique du marché de l’immobilier.

Si vous consultez les annonces des biens de luxe dans le cadre de votre futur achat de maison à Rennes, vous serez certainement intéressé de savoir que le marché immobilier haut de gamme confirme sa bonne santé dans l’ensemble de l’Hexagone. En effet, la reprise initiée en 2017 à Paris a vu son mouvement s’étendre à toute la France.

Le dynamisme du marché du très haut de gamme en France

Le dynamisme du marché du très haut de gamme, lié à la reprise initiée avant les élections présidentielles dans la capitale, s’est étendu au reste du territoire qui comprend environ quarante marchés distincts.

Traditionnellement, la clientèle française et étrangère recherche des biens d’exception sur la Côte d’Azur et la Provence et dans les beaux quartiers de Paris et des métropoles lilloise, nantaise, bordelaise ou lyonnaise.

Mais les biens d’exception dans les stations balnéaires réputées comme par exemple Le Touquet, La Baule, Biarritz ou Dinard ont également connu un regain d’intérêt tout comme les paysages de Bretagne, du Languedoc-Roussillon, du Pays basque et les bords de lac comme le lac du Bourget, d’Annecy ou Léman.

Le point au dernier trimestre 2019

Les ventes se sont poursuivies à un rythme effréné tout l’été, soutenues par la demande des clients français et étrangers venus de Belgique, d’Allemagne et des pays nordiques aussi bien que du Moyen-Orient ou des États-Unis.

De plus, les Chinois, qui privilégiaient habituellement les biens à des prix plus abordables, commencent à s’intéresser également au très haut de gamme.

Quelles sont les raisons profondes de cet engouement ?

Comme pour l’ensemble des ventes immobilières, le marché des biens haut de gamme est soutenu par des conditions de prêt exceptionnelles.

En effet, les taux frôlent les 1 % quelle que soit la durée du prêt et les banques n’hésitent pas à accorder des avantages pécuniaires supplémentaires aux meilleurs dossiers.

Même en ajoutant 8 % de frais de notaire et les autres charges afférentes au prix de vente élevé des biens haut de gamme, l’opération reste très intéressante pour les candidats les plus riches.

Au-delà d’un éventuel « effet Macron » qui rassurerait les clients fortunés, l’euro bas et les taux de prêt très attractifs restent les facteurs principaux qui soutiennent la dynamique du marché de l’immobilier en France.

Pour en savoir plus:
Quel délai pour trouver un locataire à Rennes ?